Institut Don Bosco

Création de la Maison de La Miséricorde à Bordeaux

En 1801, création de la Maison de La Miséricorde à Bordeaux par Mademoiselle Marie-Thérèse-Charlotte de Lamourous

Naissance de l’Institut Médico-Pédagogique Saint Joseph

En 1820, Pierre Bienvenu Noailles et les Sœurs de la Sainte Famille de Bordeaux installent au 21 rue Paul Louis Lande de jeunes orphelines, embryon de ce qui deviendra l’Institut Médico-Pédagogique Saint Joseph

Fondation de La Miséricorde de Libourne

En 1837, Mademoiselle Yon, d’origine libournaise, fonde La Miséricorde de Libourne à l’ancien hôpital Saint-James sur le modèle de l’œuvre créée à Bordeaux par Mademoiselle de Lamourous

Profession de mademoiselle Yon

En 1842, alors qu’elle a fondé sa maison depuis 5 ans, Mademoiselle Yon fera profession. Ce n’est pas une religieuse de La Miséricorde qui est devenue fondatrice, c’est une fondatrice qui est devenue religieuse de La Miséricorde

La conviction de l'Abbé Moreau

En 1857, l’Abbé Moreau, prêtre en milieu rural puis à Bordeaux, crée une société de secours mutuel, pour rassembler des orphelins pauvres et en faire des agriculteurs. Il se fait aider par des Sœurs Agricoles de la Sainte Famille de Bordeaux

Statue de Notre Dame de la Recouvrance

En 1857, Mère Yon recueille la statue de Notre Dame de la Recouvrance, chère aux libournais

En 1858, l’œuvre de l’Abbé Moreau achète un domaine à Gradignan.

Mort du Père Noailles

En 1861, mort du Père Noailles à Bordeaux dans la maison Saint Joseph

En 1897, l’Abbé Lagrave remplace l’Abbé Moreau

Vers une nouvelle approche éducative

En 1933, les Salésiens de Don Bosco prennent en charge la gestion du domaine et des œuvres de Gradignan, et transforment l’orphelinat agricole en Centre d’Apprentissage Professionnel, en y apportant leur approche éducative spécifique. Le centre d’apprentissage deviendra ensuite le CRFP de Gradignan

Launch
Copy this timeline Login to copy this timeline 3d